Préparation des DM

LA DISSERTATION


A) Recherches pour le développement de la dissertation

à faire à l'aide des ressources en ligne ou des ressources en bibliothèque sur le sujet

 
 
1/ chercher dans un dictionnaire de la langue française le sens des mots (relever l'étymologie, les antonymes, les exemples et les principales définitions) 



2/ chercher dans un dictionnaire de philosophie le sens des notions (principaux sens et domaines concernés)


3/ Reformuler le sujet en intégrant les différents sens trouvés : autant de questions possibles que de sens des mots ou notions possibles - au moins trois, qui seront développées dans chacune des trois parties du devoir (intégrer à l'énoncé les différents sens des mots et notions)

4/ dans les dictionnaires de philosophie (CDI ou sites sur le thème de la liberté), dans vos cours ou vos lectures personnelles : rechercher des thèses et des questions en rapport avec le problème philosophique que pose le sujet, celles qui peuvent être utilisées pour traiter le sujet.


5/relevé les présupposés (ce qui est considéré implicitement comme vrai, ou sous-entendu par l'énoncé)


6/formulation d'une problématique : question qui relève ce qu'il y a d'embarrassant pour la réflexion, ce qui ne va pas de soi dans le sujet et qui mérite par là-même qu'on développe notre réflexion




B) Analyser le sujet

1/     a) paradoxe : deux opinions contraires sur le même problème forment un paradoxe

     par exemple : si le bonheur est une question de chance, de hasard, l'atteindre est imprévisible ; pourtant le modèle de sagesse des Epicuriens ou des stoïciens défend l'idée qu'on peut parvenir au bonheur avec certitude dès lors que l'on maîtrise ses désirs.

et     b) mise en situation par l'imagination : imaginer une situation dans laquelle on peut se poser réellement la question.

2/ problématisation :

     a- pourquoi la question se pose-t-elle?

Pour quelles raisons, à quelles conditions ? Dans quel domaine de la pensée (morale, politique, connaissance, esthétique...)

     b- pourquoi faut-il répondre à la question? (enjeu philosophique)

Que gagne-t-on, que peut-on comprendre ou faire si on répond à cette question ?

Que perd-on, que ne peut-on comprendre ou faire si on n'y répond pas ?






 

L'EXPLICATION DE TEXTE


Quelques exercices possibles pour faire l'explication de ce texte : 
A) préparation de la rédaction
1/ faire l'analyse grammaticale du texte (souligner les verbes conjugués et leur sujet respectif, relever les connecteurs logiques)

Le sens d'une phrase se trouve dans les verbes conjugués : vous pouvez donc relever les verbes conjugués et leur sujet grammatical respectif. Dans un second temps vous pourrez vous demander à quoi ils renvoient, que désignent-ils. Vous repèrerez ainsi différents points de vue qui ne sont pas évident à première lecture.



Pour saisir l'argumentation d'un texte, par ailleurs, il est utile d'analyse sa forme grammaticale. Un texte philosophique étant une démonstration il faut donc expliciter les relations logiques que l'auteur instaure entre les idées du texte. Il s'agit de comprendre comment l'auteur défend, logiquement d'une part et conceptuellement d'autre part, une thèse - par quel raisonnement parvient-il à démontrer son propose.

Quelques rappels tirés d'un site internet : cf ce lien



Tableau des principaux mots de liaison

Relation logique Connecteurs (articulations) logiques
mots de liaison
Addition ou gradation
et, de plus, en outre, par ailleurs, surtout, puis, d’abord, ensuite, enfin, d’une part, d’autre part, non seulement … mais encore, voire, de surcroît, d’ailleurs, avec, en plus de, outre, quant à, ou, outre que, sans compter que …
Classer
puis, premièrement … , ensuite, d’une part … d’autre part, non seulement …mais encore, avant tout, d’abord …
Restriction ou opposition
mais, cependant, en revanche, or, toutefois, pourtant, au contraire,
néanmoins, malgré, en dépit de, sauf, hormis, excepté, tandis que, pendant que, alors que, tant + adverbe + adjectif + que, tout que, loin que, bien que, quoique, sans que, si … que, quel que + verbe être + non …
Cause
car, parce que, par, grâce à, en effet, en raison de, du fait que, dans la mesure où, à cause de, faute de, puisque, sous prétexte que, d’autant plus que, comme, étant donné que, vu que, non que …
Indiquer une
conséquence

ainsi, c’est pourquoi que, en conséquence, par suite, de là, dès lors, par conséquent, aussi, de manière à, de façon à, si bien que, de sorte que, tellement que, au point … que, de manière que, de façon que, tant … que, si … que, à tel point que, trop pour que, que, assez pour que …
Condition ou supposition
ou hypothèse
si, peut-être, probablement, sans doute, éventuellement, à condition de, avec, en cas de, pour que, suivant que, selon (+ règle de « si »), à supposer que, à moins que, à condition que, en admettant que, pour peu que, au cas où, dans l’hypothèse où, quand bien même, quand même, pourvu que …
Comparaison ou
équivalence ou parallèle

ou, de même, ainsi, également, à la façon de, à l’image de, contrairement à, conformément à, comme, de même que, ainsi que / aussi … que, autant …que, tel … que, plus … que, plutôt … que, moins … que …
But
pour, dans le but de, afin de, pour que, afin que, de crainte que, de peur que …
Indiquer une alternative
ou, autrement, sinon, soit … soit, ou … ou …
Expliciter
c’est-à-dire, en effet, en d’autres termes …
Illustrer
par exemple, c’est ainsi que, comme, c’est le cas de …
Conclure (utilisé surtout
pour la conclusion d’une
production écrite)
au total, tout compte fait, tout bien considéré, en somme, en conclusion, finalement, somme toute, en peu de mots, à tout prendre, en définitive, après tout, en dernière analyse, en dernier lieu, à la fin, au terme de l’analyse, au fond, pour conclure, en bref, en guise de conclusion …




 
2/ dégager le thème, la thèse, la question et le problème philosophique du texte
3/ formuler l'argumentation (plan ou mouvement) du texte :
      a) faire la liste de toutes les thèses présentes dans le texte
      b) expliciter l'ordre logique entre ces thèses
4/ définir les notions philosophiques principales du texte, telles que l'auteur les pense
5/ critiquer les définitions implicites de ces notions (au moins une autre définition d’une des notions du texte)
6/ critiquer la question et la thèse de l'auteur : (résumé)
      a) faire une liste d'objections (au moins une) : contre-exemple, autre définition de notions philosophiques
      b) les résumer en une idée, une phrase
 
B) Rédaction
7/ rédiger une conclusion d'explication de texte : bilan (thème, thèse, question et problème du texte, thèse de l’explication de texte, c'est-à-dire interprétation possible du texte (la vôtre))
8/ rédiger une introduction d'explication de texte (Thème, thèse question et problème du texte + Argumentation (plan, mouvement du texte : une phrase par partie et leurs articulations logiques)
9/ formuler le plan détaillé de l'explication de texte
10/ rédiger le développement
N'oubliez pas de vous relire pour corriger l'orthographe, la grammaire et surtout la syntaxe! Relisez la fiche d'auto-correction : ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire